Feuille de Sapelli sur Frêne Actualités

Le développement du concept de table basse

Dans l’article précédent, je revenais sur la création de la première table. Celle-ci a été réalisé avec les moyens du bord pour un résultat néanmoins très qualitatif. La marqueterie c’est bien mise en place et le plateau ne s’est pas déformé avec une épaisseur de 20mm. Le seul point à améliorer est la rigidité des pieds. Le système imaginé au début, bien que très esthétique créait du jeu. Place au développement du concept!

Système d'assemblage des pieds du prototype
Système d’assemblage des pieds du prototype

Après le prototype, la recherche d’une solution pour la série

Suite à cette première table, j’ai repris les modélisation pour lancer un lot de nouvelles tables. Le but de cette première série est de mettre au point un processus robuste pour la création des PISTES 2 BOIS. J’ai choisi de lancer 6 nouveaux plateaux avec des dessins différents.

Le développement du concept mécanique pour un produit durable

Les nouvelles modélisations simplifient le principe de l’assemblage. De surcroit, ce principe rendre plus robuste les tables. Maintenant, la solution est en place. Elle permet toujours de travailler un pieds démontable du plateau. Pour moi, c’est un point important pour deux raisons. La première est que l’envoie sera plus compact et génèrera moins de casse pour les pièces lors du transport. D’autre part, nous mettrons en place le changement des pieds en cas de casse.

Les plateaux seront usinés dans un plateau de Frêne de 32mm. Les pieds proviendront du même pièce de bois massif. Après le travail de ces pièces, elle arriveront dans nos bureaux pour être découpées et ajustées. Ainsi, le pieds ne resteront plus qu’à vitrifier. Pour les plateaux, je réaliserai la marqueterie à partir d’une feuille de Sapelli. ces différentes pièces seront placées successivement sur le plateau pour réaliser le tracé.

Feuille de Sapelli sur Frêne
Feuille de Sapelli sur Frêne

Les premiers investissement : le temps et l’argent

Travailler sur une série nécessite de passer à une autre échelle. Ce changement d’échelle coute. En effet, il faut dans un premier temps passer du temps pour mettre au point un produit viable techniquement. Ensuite, le projet nécessite de l’argent pour investir dans le dépôt de la marque, les premiers usinage et les différentes machines. Enfin, Ce projet me prend beaucoup de temps pour mettre en place une plateforme web qui permettra demain la vente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.